Une grotte en kit

On est allé découvrir “Lascaux 3”, la version de poche et voyageuse du fac-similé d’un des plus anciens chef-d’œuvre de l’histoire.

C’est un matin pluvieux de janvier post bacchanales, où l’on repense à ses dernières vacances d’été où on avait visité la réplique de grotte Chauvet (à lire par ici), et où on se dit qu’on retournait bien visiter celle de Lascaux. Manque de chance, Lascaux II est fermée en janvier. Coup de chance, Lascaux III est de passage à Genève ! Ni une, ni deux, on prend la voiture et nous voilà parti sous la pluie. On quitte l’autoroute au bout d’une heure pour traverser les départementales du Haut-Bugey et nous voilà garé au Palexpo, coincé entre l’autoroute et les pistes de l’aéroport de Cointrin.

760degres-lascaux3-1

Tout comme sa grande sœur, l’histoire de la réplique dite “Lascaux III” vaut à elle seule le détour. Étape entre Lascaux II, le premier fac-similé ouvert en 1983, et Lascaux IV, la reproduction intégrale de la grotte qui ouvrira fin 2016, Lascaux III est la reproduction de cinq scènes, non présentées dans Lascaux II, et utilisant une toute nouvelle méthode de moulage poétiquement breveté sous le nom de “voile de pierre » qui sera utilisée pour créer Lascaux IV.

Conçue pour voyager partout dans le monde, Lascaux III fait le buzz partout où elle passe, à raison. Après Chicago, Boston, Montréal et avant son départ pour Séoul, il ne fallait donc pas louper son passage à Genève pour les fêtes de Noël 2015. L’exposition se découpe en trois parties : l’histoire de la grotte, de son exploration et de ses reproductions, puis la présentation des fac-similés, et enfin plusieurs salles de connaissances à base de dispositifs interactifs.

760degres-lascaux3-8

Inutile de dire que tout est passionnant, super ludique pour les plus petits, et intéressant pour ceux qui voudront approfondir l’histoire. Les fac-similés sont d’une réalité bluffante. Si on repassera côté immersion (pour le coup, on attend avec impatience Lascaux IV), pouvoir contempler ces peintures de si près est impressionnant. Il était doué de ce p’tit Cro-Magnon ! Une foule de détails se révèle si l’on prend le temps de regarder attentivement chaque fresque, les jeux avec la paroi, les repeints successifs, et même les gravures qui se révèlent uniquement à la lumière noire.

760degres-lascaux3-6

760degres-lascaux3-7

Autre découverte faite pendant l’exposition, celle de petits cartouches faits de traits et d’aplats de couleur à côté des peintures d’animaux. Ils sont tous différents mais semblent répondre à une construction bien précise. Les signatures des artistes ? Une thèse pas si farfelue que ça, des scientifiques pensant qu’à Lascaux, Cro-Magnon ne serait pas passé loin d’inventer l’écriture !

On découvre donc le grand panneau de “la vache noire” si fascinant, la grande frise des cerfs avec leur port altier, et puis ces deux bisons en mouvement dont l’un perd son pelage. Toutes ces fresques sont issues de la “nef” de Lascaux, une galerie non reproduite dans le premier fac-similé. Et puis il y a la fameuse scène du puit, si célèbre et mystérieuse : face à un bison qui perd ses entrailles, un homme semble tomber à la renverse sous l’œil d’un oiseau perché. Une vraie scène de BD aux possibilités d’imagination infinies. Mais que diable l’artiste (ou le chamane ?) a-t-il voulu laisser comme message à cinq mètres de profondeur sous le plancher de la grotte, dans le noir le plus absolu ?

760degres-lascaux3-5

Cro-Magnon est comme nous : même taille, même cerveau, il est sédentaire, vit dans des campements depuis lesquels il chasse, c’est aussi un voyageur, qui croit probablement en un ou plusieurs dieux, c’est un artiste, qui a donc failli inventer l’écriture et peut-être même plus ! Car la manière dont nous regardons les parois de Lascaux aujourd’hui est très différente de celle dont les voyaient nos congénères, depuis un niveau de sol différent et surtout, à la lueur vacillante des torches. Avec des effets de flou dans les traits, les multiples pattes des animaux et en jouant avec les reliefs et perspectives, Cro-Magnon a peut-être déjà posé les bases du cinéma. Décidément trop fort ! #JeSuisCroMagnon

760degres-lascaux3-2

La dernière partie de l’exposition permet de revenir doucement au 21e siècle avec des questionnements, des réflexions, des témoignages de scientifiques, dont le plus célèbre d’entre eux, Yves Coppens, président du conseil scientifique de Lascaux. Enfin, il faut rendre l’audio-guide, récupérer son vestiaire et sortir affronter la réalité, face à l’autoroute.

760degres-lascaux3-3

760degres-lascaux3-4

Photos officielles de l’exposition : © D.R / © The Field Museum / © JML / © The Field Museum / © JML / © Elisabeth Daynes / © JML (x2)

En plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *