Une journée en Montpellier

On est allé passer la journée en Montpellier, et il se trouve que c’était le festival des fanfares.

La journée commence au frais en ce début d’été : pas besoin de faire des kilomètres pour trouver de la verdure. Juste au nord de la ville, une belle balade ombragée longe les rives du Lez, un petit fleuve côtier classé Natura 2000. Avec sa couleur turquoise, les passerelles en bois qui contournent des arbres tortueux et même un petit passage câblé… dépaysement garanti !

Le départ de la balade se fait depuis la zone universitaire d’Agropolis et se prolonge vers le sud à l’ombre de la forêt. Une partie du fleuve est même aménagée pour la pratique du kayak, jusqu’à un saut qui lui rend son aspect sauvage.

Après ce début de journée plutôt insolite, on rejoint l’incontournable place de la Comédie pour l’après-midi, avant de remonter tranquillement les ruelles sinueuses du Vieux-Montpellier, qui gardé son plan médiéval, avec ses immeubles en pierre dorée aux volets bleus. On chemine ainsi jusqu’à la cathédrale Saint-Pierre, avec son porche surplombé de deux piliers massifs, non sans avoir croisé quelques oeuvres de Monsieur BMX, l’artiste qui fait pousser des vélos sur les façades.

Puis on traverse la place du Peyrou, son arc de triomphe, sa statue équestre de Louis XIV, et son bassin qu’alimente l’aqueduc romain, au pied duquel a été prise la célèbre photo du résistant Jean Moulin.

La journée se termine comme elle a commencé, dans la verdure du jardin des plantes, qui longe l’université de Montpellier, célèbre pour son enseignement de la médecine depuis le Moyen âge.

Et c’était donc le festival des fanfares, qui anime depuis plus de 20 ans les nuits montpelliéraines de la fin juin. Ambiance festive comme il se doit, déguisée et bon enfant jusqu’au bout de la nuit !

Inutile de dire que cette première visite a été bien trop courte… on reviendra !

En plus
  • Le site de l’Office de tourisme de Montpellier : www.montpellier-tourisme.fr
  • L’histoire de l’université de Montpellier : www.umontpellier.fr
  • Une rencontre avec Monsieur BMX : montpellier.citycrunch.fr
  • Le site du festival des fanfares : festivalfanfare.free.fr
  • A lire : “En nos vertes années”, le deuxième tome de la saga “Fortune de France”, dont l’action se déroule essentiellement autour de la faculté de médecine de Montpellier en 1563-1567, par Robert Merle (Le livre de poche, 1994, 667 p. – 8,30 €).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *