Le pic Saint-Loup

On est monté casser la croûte au pic Saint-Loup au-dessus de Montpellier le 11 novembre, et on n’était pas les seuls à avoir eu cette bonne idée.

La balade du pic Saint-Loup est n°1 des “choses à voir/à faire à Montpellier” selon TripAdvisor. Autant dire que l’on n’a pas cherché bien loin lorsqu’il a fallu trouver une idée de sortie en ce 11 novembre, qui s’annonçait comme une belle journée de printemps (du genre de celles où l’on ressort le short avec satisfaction après de longues journées à l’intérieur).

760degres-picsaintloup-01

Les sacs à dos chargés d’un peu d’eau et de victuailles, on a pris la route quelques minutes direction le nord de Montpellier. Une traversée d’un chouette petit village, et l’arrivée au parking annonçait la couleur. La balade au pic Saint-Loup était bien la bonne idée du jour, pour les familles en manque d’exercice ou les étudiants en mal de vacances.

La balade jusqu’au sommet à 658 mètres d’altitude est accessible à tous, annoncée en 1h30 au départ du parking. Toute la première partie se grimpe aisément, par un large sentier parfois ombragé par les chênes-verts, parfois en plein soleil sur les pierriers. Tout le long, on profite d’un beau panorama sur la garrigue aux alentours. Au loin, on distingue une tour d’un château perché.

760degres-picsaintloup-02

A mi-chemin, le sentier se fait plus rude, parfois assez abrupte et bien moins large. Il faut souvent s’arrêter pour laisser passer les groupes en sens inverse, mais ce sont autant de bonnes excuses pour faire une pause dans la montée.

La récompense attend les marcheurs au sommet : un à-pic vertigineux domine toute la vallée côté nord, et offre un panorama à 360° des Cévennes au nord jusqu’à la Méditerranée au sud. Une petite corniche protège les imprudents de basculer, mais c’est le vertige assuré ! Tout en bas, une piste piste fait décoller des planeurs qui tournent silencieusement autour du pic.

760degres-picsaintloup-03

760degres-picsaintloup-04

Comme souvent, une immense croix en métal domine le sommet, ainsi qu’une tour bardée d’antennes. Une ancienne chapelle récemment rénovée par des bénévoles est couverte de témoignages à la mémoire de disparus. C’est sur une plaque juste à côté que l’on apprend l’histoire du Pic-Saint-Loup (retranscrite depuis Wikipédia) :

Le pic Saint-Loup tient son nom d’une légende d’amour médiévale. Trois frères, Loup, Guiral et Clair, tous amoureux de la belle Bertrade, partirent en croisade sans savoir lequel d’entre eux elle choisirait comme époux.
Au retour de Terre sainte, la bien-aimée avait trépassé. Désespérés, ils décidèrent de vivre en ermites au sommet de trois pitons voisins. Celui sur lequel vivait Guiral devint le mont Saint-Guiral. Celui sur lequel vivait Clair fut nommé le mont Saint-Clair. Installé sur le pic auquel il donnera son nom, Thieri Loup mourut le dernier. Comme ses deux frères, il avait allumé tous les 19 mars de sa vie un feu en la mémoire de sa bien aimée.

760degres-picsaintloup-05

En plus
  • Le pic Saint-Loup sur le site de l’office du tourisme de l’Hérault : lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *