Chamechaude, premier 2000

Pour une première randonnée à 2000 m, Chamechaude est un sommet idéal. Exigeant mais pas trop, avec des paysages variés et une arrivée à couper le souffle. Le point culminant de la Chartreuse mérite sa renommée.

Situé entre Grenoble et Chambéry, la Chartreuse est un petit massif situé face aux Alpes, dont les sommets sont réputés relativement accessibles. C’est aussi un parc naturel régional calme et boisé, idéal pour une première randonnée à 2 000 mètres d’altitude pour échapper à la touffeur de l’été.
Il y a plein de manière de “faire” Chamechaude. Par l’est, le sommet est une falaise abrupte, que se réservent les alpinistes et randonneurs chevronnés. Par l’ouest, on y arrive par le col de Porte, au-dessus du village Sarcenas, beaucoup plus accessible et fréquenté. Mais en partant de bonne heure le matin, on évite la foule qui grimpe au sommet pour pique-niquer à midi. Il faut se garer juste au sommet du col devant le foyer de ski de fond situé derrière le restaurant.

Le début de la montée se fait dans un sentier forestier qui devient de plus en plus étroit (avec plein de belles racines !). On arrive assez vite à la cabane du Bachasson, qui signe le début de l’alpage par un petit portillon. La suite de l’ascension se fait hors de la forêt, au milieu des animaux en liberté, et avec un panorama dégagé sur tout le parc national de la Chartreuse. A travers les pierriers, on arrive à La Folatière qui marque la moitié du chemin, sans toutefois apercevoir encore le sommet.

Il faut continuer encore pendant quelques dizaines de minutes pour enfin arriver sur la grande pelouse calcaire qui grimpe jusqu’au sommet des falaises sous forme de plateau incliné. Il faut prendre son temps et se retourner dans toutes les directions pour contempler toutes les richesses du panorama, les sommets, les villes et villages en contrebas. La vue est dégagée, le ciel est clair et le regard porte à des kilomètres. On se sent tout petit vu d’ici.

Une dernière difficulté (on arrive au sommet par un petit passage équipé de câbles) permet d’atteindre le point culminant, dominé par une croix, à 2082 m d’altitude. C’est le royaume des chocards à bec jaune, un oiseau de la famille des corvidés qui vit dans les falaises de haute montagne, et tout particulièrement en Chartreuse. Le plateau est aussi un terrain de jeu idéal pour les parapentistes, qui sont légion.

Tout en bas, le parking s’est déjà bien rempli. Il est temps de redescendre.

En plus

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *